La transition capillaire, vaste sujet … Quand on décide de se lancer dans le naturel, on est très souvent perdues face aux étapes à suivre pour réussir ! Il y a 2 ans tout pile, j’étais au début de cette période de transition et je ne savais plus où donner de la tête !

Je souhaite aujourd’hui te partager mon expérience de la transition capillaire, les étapes que j’ai suivies, et surtout les résultats obtenus. Mais tout d’abord, je vais te raconter comment tout a commencé …

Le pourquoi du comment de ma transition capillaire 

Tout commence au cours de l’année 2017. Suite à un diagnostic médical, j’ai dû prendre un traitement qui a abîmé mes cheveux : les longueurs sont devenues sèches et ternes et mes pointes fourchues et cassantes. Cependant je n’ai rien changé à ma routine et j’ai continué à utiliser mes produits conventionnels.

Au début de l’année 2018, suite à un nouveau traitement médical assez lourd, je me surprends à perdre petit à petit mes cheveux (sans même avoir connaissance de cet effet secondaire). Je vois mes cheveux tomber par poignées à chaque lavage et chaque passage devant le miroir est très difficile. J’ai perdu les 3/4 de ma masse capillaire, mes cheveux sont extrêmement fins et plats. Par chance, ma perte de cheveux a été homogène, c’est-à-dire que je ne les ai pas perdus par plaques, je n’ai donc pas de « trous » dans les cheveux. Je réussi donc à cacher mon alopécie en gardant mes cheveux constamment attachés grâce à des coiffures (queue de cheval, chignon, tresse). Je suis désemparée et totalement perdue face à cet évènement auquel je n’ai pas pu me préparer…

Désespérée de retrouver la masse capillaire et les cheveux que j’avais toujours eu, je me mets à passer des heures sur internet pour trouver LA solution miracle à mon alopécie naissante. Au fil de mes recherches, je découvre tout un monde : celui du naturel. Je commence à lire des tonnes d’articles de blog sur la transition capillaire, à regarder des vidéos, et je découvre un univers qui m’était jusqu’alors totalement inconnu. N’ayant plus rien à perde (sauf peut-être le peu de cheveux encore en place sur ma tête !), je décide de repenser totalement ma routine capillaire pour adopter des produits naturels à la composition totalement clean !  

Les débuts de ma transition

Comme toutes les débutantes dans le monde du naturel, j’ai vite découvert le site AromaZone, caverne d’Alibaba des produits naturels ! Je me suis donc empressée de commander de quoi fabriquer un shampoing anti-chute, un après-shampoing et un bain d’huile spéciale pousse. 

Si le détail de ces produits t’intéresse, je t’invite à lire les articles suivants : 

Ma première commande Aroma Zone

DIY – Shampoing anti-chute

Me voilà donc lancée dans l’aventure de la fabrication de cosmétiques naturels ! 

Parallèlement à ça, j’ai acheté de quoi clarifier mes cheveux pour les débarrasser de tous les produits chimiques accumulés. Cette étape est indispensable en début de transition capillaire pour débuter sur des bases saines. 

 

L’étape de clarification

J’ai donc entrepris de clarifier mes cheveux une fois par semaine pendant 1 mois.

Pour cela, je mélangeais 2 cuillères à soupe d’argile blanche, 1 cuillère à soupe de sirop d’agave, et 1 petite brique de lait ou crème de coco. J’appliquais ce mélange sur cheveux bien démêlés, mèche par mèche, puis je le laissais poser environ 45 minutes avant de le rincer puis de procéder à mon shampoing normalement (2 shampoings si besoin pour éliminer le lait de coco). 

L’étape des soins spécial repousse 

Après ce premier mois de transition (et de clarification), j’ai arrêté les masques à l’argile clarifiants pour les remplacer par des bains d’huiles, destinés à limiter la chute et stimuler la pousse des cheveux. Je réalisais ce soin une fois par semaine, avant mon shampoing, pendant environ 2 à 3 mois.

Pour cela, je mélangeais 1 cuillère à soupe d’huile de moutarde avec 2 cuillères à soupe d’huile de coco. J’appliquais ce mélange d’huile sur l’ensemble de mon cuir chevelu en massant bien pour activer la circulation sanguine et décupler les effets du bain d’huile. Je répartissais ensuite le reste sur mes longueurs et pointes et laissait poser 30 à 45 minutes. Je procédais ensuite à mon shampoing habituel (2 shampoings si nécessaire). 

Et après ça ?

Après ces premiers mois de transition, j’ai continué à faire des soins pour accélérer la pousse de mes cheveux : masques aux poudres ayurvédiques, bains d’huiles. Je me suis également concentrée à bien comprendre les besoins de mes cheveux (hydratation, nutrition) !

Je continue encore aujourd’hui, même après la fin de ma transition, à faire des soins spécial pousse !

Une transition capillaire, combien de temps ça dure ?

Il n’existe pas de réponse précise à cette question puisque que le temps de transition varie en fonction des gens ! Certaines personnes auront besoin de 2 mois pour retrouver de beaux cheveux, quand d’autres auront besoin de plus d’un an (comme moi) !

De manière générale, si au début de ta transition capillaire, tes cheveux ne sont globalement pas abîmés, elle sera relativement courte ! Si par contre tes cheveux sont abimés à cause des colorations/décolorations, lisseur, sèche-cheveux, … ta transition sera plus longue ! 

Quand j’ai débuté, j’ai cru à tort que je retrouverais de beaux cheveux en l’espace de 2 mois grâce à tous les soins que j’ai pu leur faire ! Malheureusement la réalité a été bien différente et aujourd’hui j’e

n rigole en sachant que j’ai retrouvé de jolis cheveux environ 1 an et demi après être passée au naturel ! Mes cheveux avaient été trop abîmés par les différents traitements et j’ai d’abord dû lutter contre l’alopécie, ce qui m’a pris pas mal de temps ! 

2 ans après, quels sont les résultats ?

Deux ans après le début de ma transition, je suis vraiment fière des résultats obtenus. Ça a été une étape vraiment difficile mais je suis fière du chemin parcouru depuis début 2018, ça en valait vraiment la peine ! 

Après ces longs mois de transition et de tests dans tous les sens pour trouver LA routine parfaite et les soins adaptés à mes cheveux, voici les résultats que j’ai pu obtenir : 

  • J’ai retrouvé (presque toute !) ma masse capillaire
  • Mes cheveux sont beaucoup plus volumineux 
  • Ils sont redevenus très brillants 
  • Ils ne cassent plus aux pointes 
  • J’ai très très peu de fourches comparé à l’époque où j’utilisais des produits conventionnels
  • J’ai retrouvé de la longueur !
  • Mes cheveux sont plus forts et gainés 
  • Ils ondulent bien plus qu’avant 
  • Ils sont tout doux

Mais quoi de mieux qu’une preuve en image ! 

 

Avant la perte de cheveux et le début de la transition

Voici mes cheveux 3 ans avant le début de la chute et de ma transition ! Ils étaient longs et j’avais une bonne densité de cheveux ! À l’époque, ils ondulaient très légèrement.

Après 2 mois de transition

2 mois après le début de ma transition (et de ma chute de cheveux), mes cheveux ont perdu 3/4 de leur densité, ils sont extrêmement secs et très abîmés. Les pointes sont très affinées et cassantes. Ils ont perdu toute brillance, sont ternes et ont un effet « paille » au toucher. Je décide de les couper pour arranger un peu tout ça. 

Après 1 an de transition

Après 1 an de transition, les repousses sont arrivées un peu au dessus de mes épaules, je décide de couper une bonne quinzaine de centimètres pour égaliser mes cheveux et me débarrasser des pointes abîmées. J’ai retrouvé une bonne partie de ma densité capillaire (mais il reste encore du chemin à faire). Mes cheveux ont retrouvé un peu de douceur et de brillance et j’ai plus de volume grâce à cette nouvelle coupe. 

Après 19 mois de transition

1 an et demi après le début de ma transition, mes cheveux ont bien repoussés. C’est la fin de la transition capillaire pour moi ! J’ai retrouvé du volume de la brillance et mes cheveux sont en bonne santé. Les pointes ne cassent plus et ma longueur initiale revient peu à peu. J’ai presque retrouvé l’ensemble de ma masse capillaire et je vois enfin de le bout de cette transition ! 

Et aujourd’hui ?

Voici mes cheveux aujourd’hui, soit 2 ans après le début de ma transition capillaire. Cette transition a été longue et difficile, mais je suis vraiment contente du résultat obtenu. J’ai enfin retrouvé de beaux cheveux et je peux de nouveau les porter détachés, comme avant ma chute de cheveux. 

Ils sont aujourd’hui plus brillants que jamais (la photo n’a pas été prise à la lumière du jour donc on ne le voit pas très bien ici …), et ondulent beaucoup plus qu’avant depuis leur repousse ! 

Quelques conseils pour réussir sa transition capillaire

Ne jamais abandonner !

Il s’agit certainement du conseil le plus important. La transition peut être difficile au début. En effet, nos cheveux débarrassés des silicones se montrent sous leur « vrai » jour et parfois ça fait un peu peur. Ils sont secs, ternes, difficilement domptables et s’emmêlent hyper facilement. Mais au fil du temps et des soins apportés, ils deviennent de plus en plus beaux ! Il ne faut surtout pas se décourager et se jeter sur le premier produit siliconé ! 

Si tu as du mal à aller jusqu’au bout de ta transition et que tu es sur le point d’abandonner, tiens bon et surtout prends des photos de tes cheveux régulièrement. Dans le miroir au quotidien, on ne voit pas forcément les changements mais en photo, il est plus simple de se rendre compte de l’évolution de nos cheveux au cours du temps. C’est très motivant et ça aide beaucoup à traverser cette période difficile ! 

 

Ne pas chercher à trouver LA routine parfaite tout de suite

Au début de la transition, on veut trouver les produits parfaits pour nos cheveux, quitte à en tester des tonnes. Cependant, il faut laisser aux cheveux le temps d’aller mieux. Leurs besoins vont beaucoup changer tout au long de la transition. Ainsi, un produit qui ne te convenait pas du tout pendant ta transition capillaire peut faire des merveilles une fois cette étape passée. Trouver la routine parfaite en début ou en cours de transition est donc un peu illusoire. Il faut se concentrer à trouver des produits à la composition clean, qui ne risque pas de les abîmer davantage mais il ne faut surtout pas croire que tel ou tel produit va faire un miracle sur tes cheveux en quelques applications seulement ! 

Si tu cherches de bons produits pour commencer ta transition capillaire, je te conseille les shampoings et après-shampoings de la marque Lavera qui ont un super rapport qualité/prix et une très bonne composition. Tu pourras les trouver en magasin bio !

 

Le temps est ton meilleur ami

Le principal ingrédient pour une transition capillaire réussie, c’est le temps ! Comme expliqué plus haut dans l’article, ta transition peut prendre 2 mois comme plus d’un an ! En début de transition, on veut absolument voir des résultats rapidement, et dans certains cas, ces résultats tardent à venir, ce qui ne veut pas dire que rien ne se passe !

J’avais personnellement tendance à énormément focaliser sur mes cheveux au début, je les observais tous les jours pour voir les changements, je passais mon temps libre à lire des livres sur la cosmétique naturelle dans l’espoir de trouver LA recette miracle pour les sauver rapidement. Et finalement, le fait de beaucoup y penser ne m’a pas été très bénéfique car ça m’empêchait de voir les petits changements qui commençaient à se produire. Au fil des mois, je me suis beaucoup moins focalisée dessus (tout en continuant à en prendre soin régulièrement), et c’est à partir de ce moment que je me suis rendue compte de tous les changements depuis le début de ma transition !  

 

Ne néglige pas le passage chez le coiffeur !

Après la clarification, les cheveux sont mis « à nu » et on découvre généralement que les pointes et parfois les longueurs sont abîmées. La seule chose à faire est de couper ! Un cheveux abîmé ne se répare pas, c’est impossible. Garder des cheveux abîmés et fourchus pour conserver sa longueur est contre-productif car les fourches vont s’étendre et les cheveux vont casser de plus en plus haut ! 

La meilleur chose à faire est de « sacrifier » quelques centimètres de sa longueur pour garder des pointes en bonne santé et ainsi permettre aux cheveux de repousser correctement sans casser au bout ! 

Attention à choisir un coiffeur qui utilise des produits à la composition clean (un coiffeur végétal par exemple). Sinon tu peux apporter tes propres produits (sans silicones) à ton coiffeur, en lui demandant bien de les utiliser à la place de ses produits habituels. 

 

Bannis les appareils chauffants 

Les lisseurs, sèches-cheveux, et autres abîment énormément les cheveux à cause de la chaleur. La meilleure chose à faire est donc de les éliminer de ta routine. Tu peux bien évidemment continuer à utiliser ton sèche-cheveux sur la position air froid ! 

 

Bannis TOUS les produits siliconés de manière définitive

Pour réussir ta transition capillaire, il faudra bien évidemment cesser d’utiliser tous les produits contenants des silicones et dérivés, sinon les efforts mis en place ne serviront à rien. Les silicones créent une « barrière » autour du cheveu, empêchant les soins d’agir correctement et d’apporter leurs bienfaits.  

J’espère que cet article pourra t’aider à mener à bien ta transition capillaire ! N’hésites surtout pas à me contacter si tu as la moindre question sur ce sujet (ou sur un autre !) en laissant un commentaire sous l’article ou en me contactant par mail ou sur Instagram !